Vous êtes peut-être assis sur un cancer

Comment rencontrer un hépato-gastroentérologue ?

Pour bénéficier de l’opération Colondays mars 2018, consultez la liste des hépato-gastroentérologues participants et rapprochez-vous du spécialiste de votre choix. Il pourra, individuellement ou en groupe, vous informer gratuitement sur la prévention et le dépistage du cancer du côlon.

Objectif de votre rencontre avec un médecin

L’objectif sera de préciser vos facteurs de risque afin de vous conseiller sur la méthode de prévention la plus adaptée à votre cas et de répondre à toutes les questions que vous vous posez.

Quelques chiffres

  • Le cancer colorectal touche plus de 43 000 personnes par an dans notre pays.
  • Il est responsable de plus de 18 000 décès et représente la deuxième cause de décès par cancer en France.
  • Les chances de guérison dépendent exclusivement du stade d’évolution auquel il est découvert. Plus la prise en charge est précoce, plus les chances de guérison sont élevées. S’il est dépisté à temps, dans 9 cas sur 10, le cancer du côlon se guérit.
  • Le cancer colorectal peut concerner chacun d’entre nous. Il ne présente pas nécessairement de signes cliniques alarmants.

Qui est concerné ?

Tous les Français de plus de 50 ans sont concernés par la prévention et le dépistage du cancer colorectal. A partir de 50 ans et dans certains cas avant 50 ans, chacun doit s’interroger sur la méthode de dépistage la plus appropriée à son cas en fonction de ses antécédents personnels et familiaux. Pour cette raison, les professionnels se mettent à la disposition de la population pour les informer.

La prévention

La prévention consiste à éviter un cancer lorsqu’on a identifié des facteurs de risques élevés ou très élevés de cancer colorectal chez une personne. Elle consiste essentiellement à dépister les lésions pré-cancéreuses que sont les polypes adénomateux et en faire l’exérèse lors d’une coloscopie. Cette exérèse ou polypectomie permet de réduire le risque de cancer de 70 à 90 % à 5 ans.

Le cancer colorectal est un cancer ÉVITABLE, parlons-en !